Actions et actualités

Wébinaire Andrew McAdam

Le 18 Novembre à 16h, Andrew McAdam donnera un wébinaire sur le thème: « Plasticity responses to cues of natural selection in a wild population of red squirrels ». Il s’intéresse aux processus affectant l’évolution des phénotypes en populations naturelles, en particulier les causes de la sélection et comment les interactions entre individus façonnent les réponses évolutives. Pour participer, pensez à vous inscrire au préalable à cette adresse.

Webinaire Sonia Sultan

Sonia Sultan (Wesleyan University) a donné un webinaire PlasPhen le 18 mai 2021 sur les interactions entre plasticité intra- et intergénérationnelle et leur nature adaptative chez les les pantes du genre Polygonum. Son exposé stimulant (visionable au lien ci-dessous) nous pousse à reconsidérer le rôle de l’environnement et des gènes dans le développement.

Wébinaire David Pfennig

Pour notre second wébinaire plasphen, le 16 mars 2021 à 14h, nous avons la chance d’accueillir David Pfennig (hôte: Vincent Debat), pour nous parler du lien entre plasticité et origines des innovations phénotypiques. Pour y accéder, il faut s’inscrire ici. Plus de détails ci-dessous.

Phenotypic plasticity and the evolutionary origins of novel traits
David Pfennig
Dept. of Biology, University of North Carolina, Chapel Hil

One of biology’s most significant unresolved problems is to understand how novel, complex traits originate and subsequently diversify. A growing number of biologists have been asking whether environmentally initiated phenotypic change––phenotypic plasticity––precedes, and even facilitates, evolutionary innovation and diversification. However, this ‘plasticity-led evolution’ hypothesis remains controversial, primarily because comprehensive tests from natural populations are generally lacking. In my talk, I’ll briefly describe the plasticity-led evolution hypothesis, present key criteria to allow tests in diverse natural systems, and discuss a test of these criteria using natural populations of spadefoot toads. Generally, phenotypic plasticity might play an underappreciated role in promoting adaptive evolution.

Vidéo de la présentation:

Vidéo Wébinaire Antonia Monteiro

Le premier de la série des PlasPhen Webinars a eu lieu mardi 15 décembre 2020, avec un exposé passionnant d’Antonia Monteira (invitée de Jean-Michel Gibert) sur la plasticité saisonnière chez les paillons Satyrinae. La discussion qui a suivi était aussi des plus intéressantes. Retrouvez la vidéo ci-dessous, et n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube!

Lancement des Webinaires PlasPhen – Antonia Monteiro le 15/12/2020

Le GDR PlasPhen lance une série de webinaires (séminaires en ligne) sur le thème de la plasticité phénotypique. Le premier aura lieu le 15 décembre 2020 à 14h, sur le premier axe du GDR (Mécanismes moléculaires de la plasticité; hôte : JM Gibert). Les informations de diffusion seront fournies ultérieurement sur la liste du diffusion du GDR.

Antonia Monteiro. The origin and evolution of a complex physiological and developmental adaptation – phenotypic plasticity in eyespot size in satyrid butterflies

Traits that are plastic are sensitive to the environment. But how do developing traits evolve sensitivity to the environment that is adaptive? I will discuss how the evolution of phenotypic plasticity for traits can be examined using the comparative method. We broke down the evolution of environmental sensitivity of a well-studied trait – eyespots in satyrid butterflies – into three distinct and essential components, and then examined the origin and evolution of each of these three components on a phylogeny of butterfly species, with and without eyespot size plasticity. We discovered that the evolution of eyespot size plasticity took place over millions of years using very particular types of mutations as well as pre-adaptations shared by all the examined species.

Programme de la réunion PlasPhen 2020 en visio

Le programme de la réunion est désormais disponible:

Jeudi 05/11

13:45LM Chevin
Vincent Debat
Accueil et présentation du GDR
  Théorie et histoire des concepts
14:00Ophélie RonceL’homogamie conduit à l’évolution de normes de réaction non optimales
14:20Arnaud le RouzicEvolvability of gene expression plasticity in regulatory networks
14:40Laurent LoisonEffet Baldwin, assimilation génétique, sélection de seuil : trois mécanismes différents?
  Phenotypes multidimensionels
15:00Alexis ChaineMulti-dimensionality of phenotypic plasticity in complex environments
15:20Vincent DebatEvolution of plasticity and variability of the wing in the Drosophila melanogaster subgroup
15:40Dimitri Neaux Assessing the influence of the biomechanical constraints of captivity on craniomandibular shape and integration in wild boar
16:00Morgane DubiedPostnatal shape changes in the rodent mandible at a macroevolutionary scale
16:20 Pause
  Sessions invités : plasticité d’expression génique
16:30Fred GuillaumeEvolutionary dynamics of gene expression during adaptation to new environments in Tribolium castaneum
17:00Juliette de MeauxCis-regulatory evolution spotlights species differences in the adaptive potential of gene expression plasticity
17:30 Discussion plasticité et phénomique
18:00 Fin de la première journée

Vendredi 06/11

  Populations sauvages et réponses au climat
09:00Pierre de VillemereuilTemporal variation of selection on phenology in the wild and the impact of phenotypic plasticity
09:20Maria MoironAdaptive response to climate change in common terns : plasticity versus microevolution
09:40Thomas TullyVariations locales des patrons de vieillissement chez la vipère d’Orsini
10:00Mathieu LaparieChangement climatique et phénologie chez la processionnaire du pin: enjeux et prédiction
10:20Elisa ThoralLow oxygen water concentrations can help to counteract the negative effects of warming on mitochondrial efficiency in fish
10:40 Pause
  L’enfervironnement, c’est les autres
11:00Tom van DoorenTransgenerational phenotypic plasticity in Austrolebias annual killifish mediated by egg size and other egg traits
11:20Helène frévillePhenotypic plasticity and kin selection in crops: Can preferential helping to relatives explain why some variety mixtures have lower yield?
  Collaborations au sein du GDR
11:40Meije GawinowskyDeveloping WHEAMM, a functional-structural model of wheat variety mixtures to study the genetic basis of phenotypic plasticity in an agricultural context
12:00Christelle LeungExploration de l’évolution des bases moléculaires inhérentes à la plasticité
12:20Jean-Michel GibertImplication de la pigmentation des drosophiles dans l’adaptation aux variations spatiales et temporelles de la température
12:40 Déjeuner
14:00 Discussion sur les actions du GDR, propositions des membres
14:30 Clôture de la réunion  
Réunion du comité scientifique

PlasPhen 2020 en Visio, les 05-06 novembre

Sans grande surprise en cette année placée sous le signe de la pandémie, la réunion annuelle aura lieu en visio sur Zoom, les 05 et 06 novembre. Nous ferons au mieux pour préserver et encourager la discussion et les échanges informels qui font l’intérêt de ce réseau pour beaucoup d’entre nous. Le distanciel peut aussi permettre une participation plus large, donc n’hésitez pas à vous inscrire et à proposer des présentations sur la page dédiée !

Réunion 2019 au MNHN

La réunion de lancement du GDR s’est tenue les 28 et 29 novembre à l’auditorium de la Grande Gallerie de l’Evolution du MNHN. A cette occasion, nous avons présenté les contours scientifiques et enjeux du GDR, et discuté des actions envisagées. 

Chaque axe thématique  a été présenté par ses responsables en introduction de la session correspondante. Ces sessions se sont poursuivies avec les contributions des intervenant(e)s, avec un éventail de thématiques couvrant l’ensemble des axes de manière équilibrée. Parmi ces intervenant(e)s, 3 jeunes chercheuses ont bénéficié d’une aide du GDR couvrant leur transport et hébergement.

A la suite de ces sessions, nous avons discuté de plusieurs sujets émergents, dont:
– les liens entre mécanismes (notamment moléculaires) de la plasticité et échelle de temps de leur mise en place
– la relation entre variation plastique et génétique des caractères
– la pertinence d’une distinction entre plasticité « active » vs « passive », en lien avec la nature adaptative de la plasticité
– les manières de mieux inclure la complexité de l’environnement (notamment temporelle) et des phénotypes dans les études sur la plasticité.
Ces discussions peuvent se prolonger sur le groupe Facebook du GDR que nous avons crée.

Enfin, nous avons évoqué les actions futures du GDR, avec notamment des projets d’école thématique et de conférence Jacques Monod.

Photo de groupe avec une partie des membres présents au 2è jour de la réunion.